WEEKLYSOUND

Hello les mélomanes, comment ça va ?  

J’espère que vous avez passé de très bonnes vacances. J’en profite pour vous souhaiter plein de réussite pour cette année. On se retrouve pour notre 5ème WeeklySound et cette semaine je vous fait rêver. Pour moi les deux derniers mois furent mouvementés. L’occasion de découvrir des dizaines de musiques toutes aussi dingues les unes que les autres. Voici donc ma sélection, plus longue que d’habitude, de mes sons préférés du moment, mes humeurs, pour animer votre semaine.

On commence avec une petite perle électro-rock que je n’ai découvert que très récemment (shame on me). Le genre de musique de début de soirée qui rend heureux. (via Paris en Boîte)

Electric Guest, This Head I hold, tout simplement :

On continue avec un son très frais toujours un peu électro et franchement sympa, aussi la musique de la superbe pub pour la GoPro HERO3. Gros coup de coeur ! (via l’équipe de Gimme More Sound)

OVERWERK – Daybreak

Franchement l’électro-punk de la fin d’année 2012 déchire, du coup j’ai pas pu m’empêcher de vous placer LE groupe anglais du moment, ALT-J.
Voici BreezeBlocks de l’album "An Awesome Wave" rien que pour vous !

On change complètement de registre. Un son qui va vous émouvoir, qui vas vous faire rêver, un son pour votre hiver sous la neige. Des basses, une belle voix, et surtout une mélodie. Du James Vincent McMorrow (via Naro).

On continue avec un groupe de folk américain, super original, et que j’adore. The Lumineers c’est du rythme, de la créativité et encore ici beaucoup de talent qui vont vous donner envie de crier “Ho Hey” ! (Poke Olivia)

Ma musique préférée de l’Hiver. Le genre de musique qui résume votre humeur aussi parfaitement qu’un Asaf Avidan ou qu’Angus & Julia Stone ou encore l’intemporel Coldplay. Le genre de musique qui ne vous quitte plus. Cette musique qui me suit du matin au soir depuis deux mois, je vous la  présente cette semaine.  Youth du groupe Daughter issu d’un EP absolument magnifique : “The Wild Youth”. Passer à côté de cette musique serait un crime. Le refrain justifie en partie ce choix “We are the wild youth chasing visions of our futures.” Sublime :

On part maintenant sur des redécouvertes. Une musique que vous avez forcément entendu si vous regardez un petit peu ce vieux moyen de diffusion, la télé.

Radical Face c’est que du bon quand on rentre chez soi. Welcome Home. (Thank’s Jeanne)

Vous connaissez The Funeral du groupe Band of Horses, une référence musicale. Mais connaissez vous le titre magique : No one’s gonna love you ? Maintenant oui. (Merci Bastienne)

BONUS TRACK #1 : On termine avec une très jolie musique issue du superbe album “The Fight” signé Lilly Wood and The Prick. Joni Mitchell.

http://www.deezer.com/fr/track/61885071

BONUS TRACK #2 : La musique de dingue qu’on entend tous les soirs depuis le début de l’année 2013. Complètement dingue, complètement Macklemore.

J’espère qu’avec tous ces sons vous allez pouvoir rafraîchir votre playlist du moment. Rendez-vous au prochain Weekly Sound et bonne semaine à vous !

Vous pouvez aussi aller faire un tour ici pour plus de musiques. N’hésitez pas à partager, Facebooker, Tweeter, Aimer …. Je compte sur vous !



Tweeter "like a Boss" Episode II

   Comme la fin du monde approche à grands pas, et que nous allons profiter de notre dernier week-end avant l’apocalypse, il était urgent pour moi de vous dévoiler mes stratégies pour bien tweeter (une accroche qui mériterait un Goncourt).  Il y a deux mois je vous parlais supers outils que j’utilisais et que je vous recommandais pour Tweeter like a boss (Episode I). Aujourd’hui, j’ai réalisé, en découvrant un énième "Guide d’utilisation des médias sociaux", qu’il serait intéressant de faire le point sur les bonnes stratégies, les bons conseils qui vous permettront de tweeter comme des pros. D’ailleurs si vous êtes un peu perdu sur les bases, j’ai aussi écris un article qui listait les conseils pour bien commencer. En outre, il s’agit donc d’aborder dans cet article la bonne méthode pour avoir de l’impact, et être lu le plus possible.

like_a_boss_poster-r3e554c60c0854c25937eefea031cd2a4_azdkc_400

I. Que signifie avoir de l’impact ?

On m’a déjà fait la réflexion, j’utilise beaucoup la formule "avoir de l’impact". Mais concrètement avoir de l’impact sur Twitter c’est quoi ? Si l’on analyse un fil Twitter et que l’on cherche à savoir si il a de l’impact, en d’autres termes, si l’utilisateur est influent, on a souvent tendance à regarder des choses plus ou moins importantes. Le nombre de followers, le nombre de retweets sont souvent les premières choses qui nous amènent à penser si oui ou non l’impact de l’utilisateur est important. Oubliez ces préconçus. Il est évidemment très important de considérer ces détails, mais ils ne sont pas les seuls !  En effet on oublie trop souvent de considérer l’échange, le débat généré par les tweets, ou les conversations auxquelles participent l’utilisateur. La bio, et le lien qu’elle peut contenir sont aussi très révélateurs. Ne vous arrêtez donc pas sur les deux facteurs que vous jugez évident. Cette mise au point est importante car certains pourraient vite se retrouver frustrés car ils n’ont que peu de followers et rarement des retweets. Il est primordial d’analyser l’impact au sens plus large du terme.

tweet-button

Pour prendre un exemple simple : un utilisateur ayant seulement quelques followers mais qui participent aux échanges et aux débats, sera bien plus influent qu’un compte de partage d’articles aux milliers de followers (dont la plupart sont parfois des robots). Il ne faut cependant surtout pas exagérer mon propos : je ne suis absolument pas en train de dire que gagner en visibilité ne passe pas par un gain de followers et des tweets intéressants, et biens construits. En bref je pense qu’il faut savoir judicieusement se servir de tous les outils à votre disposition et de tous les conseils que l’on vous donne pour mieux tweeter. Il faut cependant savoir relativiser l’impact et l’influence que l’on pourrait attribuer à certains. Pour mettre en relief mes arguments, voici les trois niveaux d’impact pour un tweet  :

- Le fait d’être vu  (oui tout simplement, sans être suivi d’aucune interaction) et, dans le cas du partage d’un lien, engendrer un clic.

- Un tweet qui génère des interactions en tout genre (Retweet, conversation, favoris)

- Un tweet qui entraîne le Follow.

Ces trois niveaux sont tous intéressants et les conseils qui vont suivre visent l’ensemble de ces impacts. La mise au point étant terminée, je vais maintenant vous expliquer comment faire pour bien construire ses tweets et justement gagner en influence en se focalisant sur la théorie des trois points vue ci-dessus.

II. Bien Tweeter

Trop nombreuses sont les infographies qui nous donnent de très nombreuses données concernant les heures, les formes, les contenus qui sont nécessaires pour Twitter. J’ai décidé de faire un récapitulatif de ces stratégies en conservant seulement celles qui étaient efficaces. Ces stratégies sont applicables aussi bien à tire personnel que pour gérer le compte d’une entreprise. ATTENTION : les stratégies que j’évoque ici se sont révélées efficaces pour moi, cela ne veut pas dire qu’elles le seront pour tout le monde. De plus, en aucun cas j’utilise ces stratégies pour chacun de mes tweets, il est évident que seulement certains de mes tweets sont construits de façon irréprochables et ont pour but d’avoir le maximum d’impact. Une grande partie du contenu que je publie sur ma Timeline n’a pas obligatoirement vocation à être le plus visible possible (je dors très bien la nuit quand même) : il est donc inutile de prendre exemple sur mes tweets. Enfin, vous verrez que les conseils que je vous donne ci-dessous seront parfaitement adaptables au cas par cas grâce aux outils de mesures que je vous ai donné. Connaître son public reste la base de tout.

Règle n°1 : Twitter n’est pas Facebook

twitter-facebook-reversion

Un gros scoop donc. Plus sérieusement, ne partez pas dans l’optique de poster exactement la même chose sur Twitter et Facebook, ou de poster vos Tweets via Facebook (et inversement). Je ne vais pas m’attarder sur les différences fondamentales qui existent entre les deux réseaux sociaux leaders, mais il faut absolument sortir de l’idée que tout est partageable de la même façon partout. En effet, les deux modes de communication sont complètement différents. Pour ce qui est de la forme, les outils à votre disposition sur Twitter n’ont rien à voir avec ceux sur Facebook.

Règle n°2 : Pour bien Tweeter, tu tweeteras beaucoup (ça fait un peu commandement, j’aime bien)

Pour être influent il faut tweeter beaucoup. J’entend par beaucoup au moins deux fois par jour. Je conseille souvent aux début de tweeter peu pour s’habituer à la plateforme mais au fil du temps, il faut communiquer régulièrement. Attention à ce que ça ne devienne pas une corvée et que cela en pâtisse sur la qualité de vos tweets.

72

Méfiez-vous aussi du syndrome de la tweeto-compulsivité (j’ai inventé ce mot et j’en suis fier) évoqué dans l’article sur les bases de Twitter.

Règle n°3 : Tu tweeteras au bon moment

Quel jour ?  J’ai déjà lu des informations contraires et très variées sur le sujet. J’ai remarqué grâce à Crowdbooster, que mes tweets de début de semaine marchaient le mieux (Lundi, Mardi) et que le Dimanche, mes followers étaient très actifs. A vous d’analyser votre impact grâce aux outils de mesures et de définir quel jour est le plus crédible.

Le week-end, les followers sont souvent occupés et on moins tendance à interagir. Dans ce cas, le premier niveau d’impact sera privilégié.

Quelle heure ? Encore ici tout dépend du cas (nationalité des followers, contenus, actualités etc.). Grossièrement il existe trois créneaux principaux : Le matin de 7h30 à 9h00 / En début d’après midi de 14h00 à 15h00 / Le soir assez tard de 21h30 à 23h00.

Règle n°4 : Tu t’intéresseras aux autres

Bien tweeter c’est aussi être attentif aux tweets des autres et interagir avec eux. Je rappel le principe fondamental que j’avais énoncé dans un article précédent : Si vous voulez que l’on s’intéresse à vous, commencez par vous intéresser aux autres.

Règle n°5 : La construction de tes tweets sera irréprochable

Un bon tweet est avant tout un tweet riche : Utiliser des mots qui attirent l’attention, abusez des verbes d’action et des adverbes, abusez du lexique (RT, via, @ …). Utilisez des Hashtags # pour plus de visibilité. Ne pas faire de tweets trop "longs", pas plus de 125 caractères. (Laisse la possibilité d’effectuer un Retweet manuel > RT @PierreNicolaas "blabalabla")

Comment organiser son tweet ? Un tweet bien construit : "Je vous parle de Flipboard http://wp.me/p2I7kR-2F ! Une super appli à découvrir d’urgence #App #Blog #Article"

=> Un verbe d’action qui introduit le tweet (l’amorce), le lien positionné à 1/4 du tweet (très important), la suite de la description, des hashtags. Essayez de suivre ce modèle si vous voulez une influence maximale, c’est le modèle de tweet qui génère le plus de clics.

Vous avez maintenant toutes las astuces et les solutions pour bien tweeter. N’hésitez pas à fouiller dans la catégorie Social Media pour optimiser votre utilisation de Twitter. A vous de jouer !

Partagez, commentez, donnez moi votre avis, et posez moi vos questions.

WEEKLY SOUND ! #4

Hello tout le monde !

Aujourd’hui un WEEKLY SOUND un peu particulier. Pas de liste de découvertes mais tout une playlist. Voici une petite liste de musiques sur laquelle je suis tombé par hasard au détour d’un tweet. Du jazz, du piano, de l’acoustique, tout y est pour passer un bon automne.

J’espère que ça vous plaira. Nouvelle playlist un peu plus Rock pour ceux qui ne sont pas trop jazz la semaine prochaine … Enjoy !

SOUND

Salut tout le monde, aujourd’hui j’ai eu une idée d’article assez sympa. Encore beaucoup d’applications au programme puisqu’après vous avoir parlé des applis que j’utilisais pour Tweeter Like a Boss, j’ai eu l’idée de vous parler de l’intégralité des apps que j’avais dans mon Ipad et de l’utilisation que j’en faisais. Sacré projet n’est-ce pas ? Le but est de vous faire découvrir ce qui me permet d’exploiter au mieux ma tablette et surtout de vous faire découvrir des utilisations que vous ne connaissez peut-être pas !

Edito : Aujourd’hui c’est aussi mon anniversaire ! Je passe aussi par ce billet pour vous remercier. Tous vos messages m’ont fait super plaisir, vous assurez, merci mille fois !

I. Page 1/2

Pour commencer voici la première page de ma Springboard (L’équivalent du desktop Windows mais sur iOS). Elle est plus ou moins rangée par thèmes, mais surtout par utilisation.

Le dock : Safari, oui je sais Google Chrome est mieux honte à moi. Flipboard, une évidence. Ted, l’appli phare qui vous fait découvrir les idées de demain, dont la plupart des vidéos sont disponibles en VOSTFR (je ne suis pas bilingue malheureusement). WorkFlowy, tout simplement de l’organisation de tâches disponibles sur toutes les plateformes. Je l’utilise avec iStudiez dont je vous parle plus bas pour gérer au mieux le temps que j’ai. Réglages, Mails : classique.

Sur la première ligne, on retrouve Tweetbot, dont je vous ai déjà parlé ici. Suivi par l’App Store et le Calendrier dont je n’ai pas besoin de vous parler. Mais surtout l’appli iStudiez. En tant que lycéen (je ne suis pas encore Bachelier), elle me permet de gérer mon calendrier scolaire en ajoutant tous mes cours de la journée, les tests, mes notes et toutes les infos liées au lycée comme le montre ce premier screenshot :

La visibilité n’est pas optimale je vous l’accorde, d’autant plus que les informations de mon Google Calendar, dans lequel tous mes tweets, déplacements et météo sont archivés, (Merci Ifttt) apparaissent aussi dans iStudiez. Ça reste quand même bien pratique pour enregistrer ses notes, les adresses mails des profs, les examens à venir etc.

La seconde ligne est sans surprise appart DayOne, une petite appli dans laquelle vous pouvez écrire tout ce qui vous passe par la tête et qui se présente sous la forme d’un journal. Photos, itinéraires, météo tout y passe et cette appli me permet notamment de me créer un genre de Journal de Bord pendant les vacances pour pouvoir ensuite tout relire quand je suis en manque de vacances justement.

On continue avec HootsuiteGoogle+, Pinterest dont je n’ai pas besoin de vous parler vous connaissez. Dropbox, vous devez surement connaître aussi, pour ceux qui ne rentre pas dans cette catégorie, Dropbox est une appli multi-plateformes qui permet de stocker vos fichiers dans le Cloud, en ligne quoi. Par exemple tous les screenshots que vous voyez sur cet article pris depuis mon Ipad ont été transféré sur mon PC via Dropbox. Très pratique aussi quand vous prenez des photos avec votre smartphone, vous pouvez ensuite les transférer sur votre tablette pour les traiter (avec une appli dont je vous parle un peu plus bas) et les poster sur vos réseaux favoris via Hootsuite par exemple.

Ensuite, deux applis de type "Handwriting" qui me permettent d’exploiter mon Stylet pour prendre des notes et faire mes comptes avec Remarks et gribouiller avec Paper quand j’ai VRAIMENT rien à faire (ce qui est assez rare).

Notes se passe de commentaires, en revanche France Culture m’est indispensable et qui devrait bientôt être rejoint par France TV pour regarder C dans l’air. Je l’utilise exclusivement pour deux podcasts : "Grantanfi" et "L’économie en question".

Enfin, rien de surprenant dans la dernière ligne puisque l’on y retrouve mes applis photos dont iPhoto qui permet de faire des superbes albums. En revanche, je vous recommande de toute urgence PicFrame qui vous permet de faire des tableaux de photos (voir screen) comme je l’ai fait pour mon voyage aux Etats-Unis.

II. Page 2/2

La deuxième page, pas moins intéressante mais plus consacrée aux loisirs que la première, enfin tout est relatif.

Pulse News, une variante de Flipboard que j’essaie en ce moment, pas mal mais bien en dessous de sa concurrente. J’y met toutes mes actus d’éco préférées : Les Echos, Le Nouvel Obs, Challenges, Libération Ecofutur, Business Insider etc.

Books. Du classique, dans lequel je stocke un peu tout : magazines, journaux, livres, cours photocopiés etc. (Oui je relis le Petit Prince et l’Alchimiste et alors ?!)

Zite, le même genre que Flipboard et Pulse News mais cette fois-ci en Anglais exclusivement, lorsque je suis curieux de connaître le point de vue des américains sur la politique française ou que je veux suivre les élections. Kiosque avec The Economist tous les mois, pratique. J’hésite aussi à m’abonner à Alternatives Economiques, j’ai trouvé le dernier passionnant, sur la rigueur et les nouvelles mesures de l’Etat (n°357 je crois), dilemme …

Puis on retrouve Skype, Contacts et Message je n’ai pas besoin de vous faire un dessin. Suivi par de la production : Pages (WordPress pour iOS) et Keynote (Powerpoint) que j’utilise rarement.

Enfin deux applis assez inégales mais à essayer toutes les deux, la première Protube est une app Youtube améliorée qui reprend l’interface web et qui est donc plus complète que le Youtube natif à iOS. Et la seconde, Track 8 qui est un lecteur MP3 avec l’interface Metro de Windows 8. Fluide et vraiment esthétique, elle est à essayer, elle aussi de toute urgence :

Et pour finir, le meilleur player sur Ipad, Oplayer. Qu’il s’agisse de transférer des films via Itunes (l’horreur) ou de l’utiliser en complément de mon disque dur sans fil, c’est un bonheur. Fluide, il lit tous les formats et se connecte même au NAS de ma Freebox. Bref, l’appli ultime avec un disque dur comme le GoFlex Satellite que j’adore et qui évite tous les problèmes de stockage des iDevices (Itunes, limite jusqu’à 64go seulement etc…). Ici on a un disque dur nomade avec une autonomie de 4 heures et 500 Go de stockage. Je vous le conseille vraiment malgré son prix… (180 euros)

Bon je ne vous fait pas le détail des dossiers, ça n’a pas d’intérêts (quelques jeux et bricolages). J’espère que l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, le liker, le facebooker, le retweeter… Enjoy and see you soon !